LES MONTAGNARDS

23.09.2014 17:56

Les Montagnards

(Canción de montaña francesa)

 

Alfred Roland

 

Estribillo:

Halte-là, halte-là. Halte-là,

les Montagnards, les Montanards.

Halte-là,halte-là, halte-là,

les Montagnards sont là.

Les Montagnards,

les Montagnards…,

les Montagnards… sont là!

 

Montagnes Pyrénées,

Vous êtes mes amours,

Cabanes fortunèes,

Vous me plairez toujours. (bis)

 

Rien n’est si beau que ma patrie,

Rien ne plait tant á  mon amie.

O montagnnards, (bis)

chantez en chœur, (bis)

de mon pays; (bis)

la paix et le bonheur.

 

La, la, la, la, la, la

La, la, la, la, la, la, la, et la

 

Estribillo...

 

Sur la cime argentèe,

de ces pics orageux.

La nature domptèe,

favorise nos jeux.

Vers les glaciers d’un plomb rapide,

j’atteins souvent l’ours intrèpide!

 

Et sur les monts, (bis)

plus d’une fois, (bis)

j’ai devancé, (bis)

la course du chamois!
La, la, la, la, la, la

La, la, la, la, la, la, la, et la

 

Déjà dans le vallée,

tout est silencieux.

La montagne voiléo,

se dérobe à nos yeux…

 

On n’entend plus dans la nuit sombre,

que le torrent mugir dans l’ombre,

O montagnnards, (bis)

chantez plus bas, (bis)

thérèse dort, (bis)

ne la réveillons pas.

 

La, la, la, la, la, la

La, la, la, la, la, la, la, et la

 

Laisse-là tes montagnes,

disait un étranger, un étranger…

Suis-moi dans mes campagnes,

viens, ne sois plus berger, non plus berger…

 

Jamais, jamais quelle folie…

je suis heureux de cette vie…

J’ai ma ceinture, (bis)

et mon berét, (bis)

mes chants joyeux, (bis)

ma mie, et mon chalet ¡

 

La, la, la, la, la, la

La, la, la, la, la, la, la, et la

 

Estribillo...